L’Inconel 718 présente une résistance thermique exceptionnelle jusqu’à 700 °C et une forte résistance à l’oxydation et à la corrosion. Il offre également une excellente résistance, avec une limite d’élasticité élevée et une bonne résistance à la traction et à la rupture par fluage. Les impressions 3D d’Inconel conservent résistance sur une large plage de températures, faisant de l’IN718 un choix attractif pour les environnements extrêmes, que ce soit dans des applications haute température comme les turbines et les pièces de moteur ou dans des applications basse température telles que les environnements cryogéniques. L’Inconel est idéal pour les industries de l’aérospatiale et de l’automobile, avec des applications courantes incluant les conduits, les vannes et les échangeurs de chaleur.

Demander un devis Des questions ? Contactez-nous

Caractéristiques techniques

Délai standard Minimum de 10 jours ouvrés, en fonction de la taille de pièce, du nombre de composants et des niveaux de finition (commandes en et hors ligne)
Précision standard ± 0,2 % (limite inférieure ± 0,2 mm)
Épaisseur des couches 0,03 – 0,1 mm
Épaisseur minimale de la paroi 1 mm
Dimensions maximales des pièces 250 x 250 x 280 mm (commandes hors ligne)
220 x 220 x 250 mm (commandes en ligne)
Pièces imbriquées ou enclavées ? Non
Structure de la surface De manière générale, la surface des pièces non finies est rugueuse, mais il est possible de l’améliorer à des niveaux de finition variés

Fiche produit du matériel

MESURE GAMME
(après traitement thermique)
STANDARD
Densité > 8,15 g/cm³    
Force de traction > 950 MPa  DIN EN ISO 6892-1:2009B
Module E > 220 GPa DIN EN ISO 6892-1:2009B
Limite d’élasticité > 750 MPa  DIN EN ISO 6892-1:2009B
Dureté > 300 HV DIN EN ISO 6597-1:03-2006 HV0.2
Densité relative > 99,0 %  
Allongement à la rupture > 8 % DIN EN ISO 6892-1:2009B
Rugosité de surface Ra < 10 μm ISO 4287 / AITM 1-0070
Rugosité de surface Rz < 50 μm ISO 4287 / AITM 1-0070

Les valeurs effectives peuvent varier selon les conditions de production

De fortes tensions, dues à la géométrie de pièce peuvent causer une distorsion dans la pièce menant à une déviation supérieure. Les valeurs pour la rugosité de surface dépendent de l’orientation ou de la surface. Les surfaces orientées vers le bas et les surfaces avec un support seront plus rugueuses.

Comment fonctionne l’impression 3D métal ?

L’impression 3D métal est une technologie laser qui utilise des métaux frittés. Tout comme pour le frittage laser, un laser haute puissance fonds les particules sur le lit de poudre pendant que la machine distribue des couches de poudre métallique uniformes. Les structures de support sont automatiquement générées et construites simultanément, dans le même matériau. Elles sont ensuite retirées manuellement. Une fois terminée, la pièce est soumise à un traitement thermique.

play_circle_outline Voir comment ça marche