EXPERT INSIGHT

Maximiser l'efficacité et minimiser les coûts : Les avantages de la planification préopératoire dans les hopitaux

4 min. de lecture

Contours de différents implants de la hanche répétés sur un fond bleu, selon le modèle OrthoView.

Ces dernières années, les centres de chirurgie ambulatoire (CCA) sont devenus de plus en plus populaires auprès des patients nécessitant une arthroplastie de la hanche ou du genou, car ces établissements offrent des soins chirurgicaux plus pratiques et le jour même, tout en offrant aux chirurgiens la possibilité de réaliser des arthroplasties de manière plus rentable. Cependant, la chirurgie doit être bien préparée pour rationaliser avec succès l'arthroplastie. Tout doit être prévisible.

C'est là qu'intervient la planification préopératoire par rayons X, également connue sous le nom de modelage numérique. La planification préopératoire consiste à examiner soigneusement tous les aspects d'une intervention chirurgicale avant qu'elle ne soit pratiquée. Il s'agit notamment d'identifier les risques ou les complications potentiels, de sélectionner l'équipement et les instruments appropriés et de préparer le patient à l'intervention chirurgicale. En planifiant à l'avance, les chirurgiens peuvent s'assurer que chaque intervention est réalisée de manière sûre et efficace et que les patients obtiennent le meilleur résultat possible [1]. 

Cet article présente des preuves que la création d'un modèle numérique de radiographie préopératoire est bénéfique pour les centres de soins, les patients et les chirurgiens orthopédiques en améliorant les résultats chirurgicaux, en renforçant l'efficacité du flux de travail, en réduisant les coûts et en minimisant les besoins en ressources.

Une plus grande précision améliore les résultats chirurgicaux 

Selon une étude récente de Mahoney et al. [2], une planification préopératoire précise peut améliorer de manière significative les résultats chirurgicaux et réduire les complications telles que le désalignement, l'impaction et l'instabilité. Ils ont démontré que les complications liées à l'implant étaient significativement plus faibles dans le groupe ayant subi une arthroplastie de la hanche avec planification préopératoire basée sur la radiographie (4 %) que dans le groupe ayant subi une arthroplastie de la hanche sans planification préopératoire (16 %). 

Une étude publiée par Röder et al. dans le Journal of Bone &amp ; Joint Surgery a montré que l'utilisation de la planification préopératoire a permis de réduire de 131 % les opérations de révision pour l'arthroplastie totale de la hanche. Lui et ses collègues l'ont démontré dans le cadre d'un essai contrôlé randomisé (ECR) portant sur 257 sujets. Le groupe ayant bénéficié d'une planification préopératoire présentait un taux de révision significativement plus faible (3,1 %) que le groupe dont la taille de l'implant avait été déterminée en peropératoire sans recours à un modèle numérique (8,1 %) [5]. En outre, ils ont déclaré que la planification préopératoire peut conduire à une amélioration de la longévité de l'implant, de la fonction, de la satisfaction du patient et à une réduction des taux de révision [5]. 

Il y a plus de dix ans, les services d'orthopédie ont démontré que la concordance entre les tailles des composants planifiés en préopératoire et implantés était de 90 % ou plus [3]. Plus récemment, en 2019, Newman et al. ont démontré qu'un logiciel de modelage numérique de pointe était précis à une taille près dans 97 % (344 sur 354) des cas de hanche primaire [4]. Le positionnement précis d'un marqueur d'étalonnage par les radiographes est essentiel pour atteindre de tels niveaux de précision. 

Minimiser le temps d'utilisation pour économiser de l'argent 

Outre l'amélioration des résultats chirurgicaux, la planification préopératoire peut améliorer l'efficacité du flux de travail, en particulier dans les hopitaux. Grâce à la modélisation numérique, les chirurgiens peuvent disposer d'un plan clair avant l'intervention, ce qui leur permet de prendre des décisions précises et efficaces pendant l'opération. Cela peut minimiser la nécessité d'ajustements, d'improvisations ou de retards peropératoires. La planification préopératoire peut également faciliter la communication entre le chirurgien, le patient et les autres prestataires de soins de santé, ce qui peut contribuer à une expérience chirurgicale harmonieuse et efficace.  

Une étude menée par Meermans et al. sur 163 sujets a démontré que le temps opératoire était significativement réduit de 13 % dans un groupe ayant subi un modelage numérique par rapport à un groupe ne l'ayant pas fait. 6. Cela permet non seulement de gagner du temps, mais aussi de réduire les coûts associés à la chirurgie. 

Quatre personnes en tenue chirurgicale opérant un patient avec un écran d'ordinateur ouvert d'un plan d'opération d'une prothèse de hanche.

Réduction significative des coûts grâce à la diminution de l'instrumentation 

La planification préopératoire peut également profiter aux centres de soins en réduisant le besoin de ressources supplémentaires. En prévoyant avec précision la taille et le positionnement des implants à l'avance, les chirurgiens peuvent minimiser le besoin d'instruments et d'implants supplémentaires, ce qui se traduit par des économies pour les centres de soins de longue durée. 

Des études ont montré que les logiciels de création de modèles numériques réduisent considérablement le nombre de plateaux d'instruments nécessaires pendant l'intervention chirurgicale. Dans une étude menée par Levine et al[7], l'utilisation d'un logiciel de gabarit numérique a permis de réduire le nombre de plateaux d'instruments à une moyenne de trois dans 97% des arthroplasties du genou (n=82), par rapport aux ATG sans gabarit, qui nécessitaient 6 à 9 plateaux. 

En se basant sur les frais standard de stérilisation et d'emballage des plateaux d'implants (environ 26 dollars d'après une enquête menée auprès de 10 hôpitaux orthopédiques pratiquant l'ATG), Levine et ses collègues ont estimé à près de 10 000 dollars les économies réalisées grâce à l'utilisation de l'instrumentation guidée par le modèle au cours de la période d'étude d'un an [7]. 

Une autre étude de Röder et al. a montré que la planification préopératoire réduisait significativement les coûts d'hospitalisation de 18 % [5]. Les auteurs ont conclu que la détermination de la taille optimale de l'implant avant l'intervention chirurgicale, sur la base d'un modèle radiographique, entraîne un taux de révision plus faible, un séjour hospitalier plus court et des coûts globaux moins élevés. Ils recommandent d'utiliser systématiquement la planification préopératoire pour l'arthroplastie totale de la hanche afin d'améliorer les résultats pour les patients et de réduire les coûts des soins de santé. 

Ces réductions de coûts liées à l'optimisation des instruments et à l'hospitalisation entraînent des économies cumulées significatives pour les hopitaux, ce qui profite en fin de compte aux patients et aux prestataires de soins. 

En conclusion, la planification préopératoire à l'aide d'un logiciel de création de modèles de radiographies peut apporter des avantages significatifs aux centres de chirurgie ambulatoire, à leurs patients et aux chirurgiens orthopédiques. Une planification préopératoire précise peut permettre d'améliorer les résultats chirurgicaux, d'accroître l'efficacité du flux de travail, de réduire les coûts et de minimiser le besoin de ressources supplémentaires. C'est pourquoi les hopitaux devraient envisager de mettre en œuvre la planification préopératoire en tant que pratique standard afin de garantir les meilleurs résultats possibles pour leurs patients et d'optimiser la valeur des soins. 

L-103400 

  1. Schlosser TP, Fornari ED. Planification préopératoire en chirurgie orthopédique. J Am Acad Orthop Surg. 2008 (16): 10-20. 555-67. doi : 10,5435 (00124635): 200810000-00002. 
  2. Mahoney, O. M., Kinsey, T., &amp ; Mont, M. A. (2010). La planification radiologique de l'arthroplastie totale de la hanche réduit les complications liées à l'implant et les réopérations. Le journal de l'arthroplastie, 25(4), 590-594 
  3. Eggli S, Pisan M, Muller ME. La valeur de la planification préopératoire pour l'arthroplastie totale de la hanche. J Bone Joint Surg 1998 80-B : 382-390.  
  4. Newman M, Shaw G, Kane T. Assessment of an Orthopaedic Templating Software Package for Cemented Total Hip Arthroplasty The Journal of Hip Surgery 2019 ; 03(02) : 059 à 061 
  5. Röder, C., Staub, L. P., Dietrich, D., Eggli, S., Busato, A., &amp ; Müller, U. (2012). Avantages économiques et cliniques de la détermination préopératoire de la taille optimale de l'implant dans l'arthroplastie totale de la hanche. The Journal of Bone &amp ; Joint Surgery, 94(4), e26. 
  6. Meermans, G., Malik, A., Witt, J., &amp ; Haddad, F. S. (2012). Le gabarit radiographique préopératoire réduit le temps opératoire dans l'arthroplastie totale de la hanche. The Journal of Arthroplasty, 27(8), 1500-1505. 
  7. Levine BR, Hsu AR, Gross ChE, Bhatia S. Template-directed Instrumentation in Total Knee Arthroplasty : Analyse de la réduction des coûts. Orthopédie. 2012;35(11) e1596-e1600 

Partageons :

Share on Facebook
Share on Twitter
Share on LinkedIn
Share with Pocket

Vous aimerez peut-être aussi

Ne ratez jamais une histoire comme celle-ci. Recevez-les dans votre boîte de réception une fois par mois.