Cardiologie structurelle

Planification préopératoire

Les interventions cardiaques structurelles réussies nécessitent de l'innovation pour faire face aux risques élevés et à leur complexité. La planification de la tomodensitométrie en 3D et l'impression en 3D permettent d'obtenir des informations inédites lors de la préparation d'interventions cardiaques structurelles.  


L'adoption de la 3D dans le contexte médical actuel est inévitable. Ces technologies diminuent la complexité pour plus de clarté.  

Image numérique d'un cœur derrière un tableau de nombres

Avantages 

Estimez le risque de manière fiable

Exploitez des mesures précises et des informations approfondies sur l'anatomie pour estimer de manière fiable les risques d'implantation transcathéter pour chaque patient. 

Réalisez les interventions en toute confiance

Planifiez les procédures de manière optimale et virtuelle grâce à des mesures fiables, des aperçus 3D améliorés, des capacités de partage de cas en ligne et des impressions 3D. 

Fournir des soins rapidement grâce à l'IA

Tirez parti de l'automatisation pour planifier intuitivement et efficacement. Prenez le contrôle en effectuant un premier recrutement avec les outils en main et accélérez l'évaluation de l'éligibilité des patients.

Stimulez l'innovation médicale

Soyez à la pointe de l'innovation médicale en utilisant la planification 3D avec des mesures automatisées, une visualisation 3D experte, la réalité virtuelle, et plus encore.

La puissance de la planification basée sur la tomodensitométrie en 3D

Apportez de la clarté à la complexité grâce à la planification de la tomodensitométrie en 3D. Transposez la définition de l'impression 3D dans le monde virtuel et obtenez de meilleures informations sur l'anatomie.

Preuves cliniques

Découvrir les données concernant la planification basée sur la tomodensitométrie en 3D pour les interventions de cardiologie structurelle

100 % de succès pour les interventions avec la tomodensitométrie en 3D contre 92 % avec l'ETO (échocardiographie transœsophagienne) en 2D 
« La planification des cas d'OAAG guidée par la tomodensitométrie a été associée à une amélioration de la sélection des dispositifs, de la précision et de l'efficacité des interventions. » 

Réduction de 25 % du temps de procédure avec la tomodensitométrie en 3D par rapport à l'ETO en 2D 
« La planification des cas d'OAAG à l'aide de la tomodensitométrie en 3D était significativement plus efficace en ce qui concerne l'utilisation des dispositifs, les cathéters guides et la durée de l'intervention ».  

Réduction de 75 % du temps d'évaluation néo-LVOT avec la tomodensitométrie en 3D par rapport à la planification avec la tomodensitométrie traditionnelle 
« Le temps nécessaire pour effectuer une évaluation néo-LVOT dans 2 positions du dispositif était compris entre 1 et 5 min. » 

Prédiction néo-LVOT plus cohérente avec la tomodensitométrie en 3D (0,99 ICC) par rapport à la planification avec la tomodensitométrie traditionnelle (0,87 ICC)
« Avec l'outil semi-automatique 3D, deux modélisateurs ont estimé une zone néo-LVOT plus fiable qu'avec la méthode de la ligne centrale 2D ». 

J'encourage définitivement les cliniciens à essayer la planification en 3D car elle leur ouvre de nouveaux horizons de planification. Je suis certain qu'ils apprécieront les perspectives qu'elle octroie et le fait qu'elle va au-delà de la complémentarité avec ce qu'ils ont l'habitude de faire. Elle apporte vraiment une valeur ajoutée à la planification des procédures en termes de sélection des patients, de choix des stratégies et d'exécution des procédures.

— Nicolas Van Mieghem, MD, chercheur doctorant, FESC, professeur titulaire de cardiologie interventionnelle, directeur médical du département de cardiologie interventionnelle, Erasmus UMC

Consulter des données et des récits passionnants

Découvrir comment vos confrères bénéficient de nos solutions cardiaques structurelles 

Plus d'inspiration

L-101333-03 

Ce contenu est destiné aux professionnels de santé uniquement